Sénégal:L'UAM travaille à la structuration et le fonctionnement de son Centre d'innovation et de valorisation agricole

INNOVATION
Par Serigne Makhtar Fall

L'Université Amadou Mahtar Mbow (UAM) de Diamniadio, dont la vision sur le Service à la communauté (SAC) est de promouvoir la production et la diffusion des savoirs (sciences), technologies (savoir-faire) et savoir-être (civisme et citoyenneté), a, parallèlement, entamé la réflexion sur la structuration et le fonctionnement de son Centre d'innovation et de valorisation agricole (CIVA), qui sera bâti sur un modèle communautaire de production de technologies agricoles, agroalimentaires et halieutique, à travers l'enseignement des sciences agricoles.

Eu égard à ses missions et objectifs, le CIVA est un centre fédérateur de SAC qui s'adresse aux acteurs socioéconomiques de la production et de la transformation agricole et halieutique, soutenu par un engagement sur le terrain par des actions concrètes sur les plans scientifique et technique et sur le civisme et la citoyenneté, a souligné le recteur et coordonnateur de l'UAM, le professeur Omar Guèye mercredi à Saly-Portudal, à l' ouvert le séminaire sur l'élaboration du guide opérationnel du Service à la communauté de l'UAM.

Le recteur, qui juge cette activité "extrêmement" importante pour l'UAM, a remercié l'USAID-ERA qui, dans son projet "Education et recherche en agriculture" accompagne les universités sénégalaises depuis un certain nombre d'années. Et depuis plus d'un an maintenant, l'USAID-ERA les appuie dans la mise en place de cette nouvelle mission des universités sénégalaises qui est le service à la communauté.

Selon le professeur Omar Guèye, cet accompagnement de l'USAID-ERA a abouti à l'élaboration d'un guide national qui est un cadre général pour l'ensemble des universités et que chacune d'elles doit mettre pratique en fonction de ses particularités, de son ancrage et de ses différentes offres de formation et de recherche.

"Comme vous le savez, notre université, qui se veut une université d'excellence, est orientée vers les métiers des sciences et technologies, des sciences économiques et de gestion et des sciences sociales.

Cette orientation de l'UAM témoigne de notre engagement en plus de nos missions originelles de Formation et de Recherche dévolues à toute Université, de mettre aussi en place un Service d'Appui à la Communauté (SAC) conformément à la loi N°2015-02 du 06 janvier 2015 et qui fait du SAC une nouvelle mission des universités du Sénégal", a indiqué M. Guèye, pour qui ce SAC doit être "un outil formalisé", compris par tous les acteurs et orienté vers la prise en charge des besoins endogènes des communautés à l'intérieur et à l'extérieur de l'université, pour un développement durable et harmonieux.

Le professeur Omar Guèye, ses différents collaborateurs et autres partenaires sont convaincus que ce séminaire qui réunit d'éminents acteurs des secteurs universitaires et professionnels, permettra, au bout de ces trois jours (du 25 au 27 juillet) d'échanges et de partage d'atteindre tous les résultats attendus, afin d'obtenir un document de référence sur le SAC à l'UAM adapté à leur perspective d'avenir et à leur zone d'encrage.

"Ce document finalisé, sera soumis au mois de décembre prochain à notre comité scientifique international pour sa validation. Nous travaillons à un cadre harmonisé qui nous permettra de cibler des actions concrètes qui dépendront de l'environnement immédiat de l'UAM, de ses offres de formation et de ses options en termes de recherche et de formation", a-t-il déclaré, ajoutant que cette activité permettra d'identifier les méthodologies qui leur permettront de faire en sorte que ce SAC soit effectuée dans toutes les spécialités, aussi bien celles qui visent le monde agricole en général, l'environnement et toutes les activités sociales, qui seront prises en charge dans ce SAC.

De son côté, la directrice des programmes spéciaux au niveau du projet "Education et recherche en agriculture" de l'USAID-ERA, Maty Bocoum Sarr, il s'agit d'un processus qui a été initié depuis plus d'un an, et l'UAM est la dernière université à être accompagnée dans ce sens.

"C'est un processus qui nous a permis de faire un diagnostic global de la situation et d'appuyer chaque université à réfléchir et à voir comment concevoir un programme fédérateur et mobilisateur, en vue d'une mise en œuvre effective au niveau de tous les acteurs", a fait savoir Mme Sarr.

Le projet USAID/ERA avait organisé en Avril 2017, un séminaire préliminaire de construction du service à la communauté dans les universités (Publiques et privées) et les Centres de recherche et d'Essai (CRE). Ce séminaire avait permis de dégager le consensus sur la nécessité de déterminer un processus de construction du service à la communauté (SAC) dans les structures d'enseignement supérieur et de recherche du pays.

Il s'agissait d'abord de mettre en place un processus qui permet de produire de manière participative les principes généraux du SAC et d'en dégager un code éthique pour l'ensemble des universités sans se limiter aux facultés (UFR) agricoles. Pour ce faire, un processus plus inclusif incluant d'autres spécialités (UFR et facultés) devrait être mis en place.

A travers ces actions, il serait étudié la possibilité de produire des textes déclinant la loi et déterminant, si nécessaire, une structure nationale (direction, division, bureau, cellule, comité, etc.) à mettre en place en précisant sa mission, sa fonction et son champ d'action.

C'est ainsi qu'une feuille de route a été adoptée par l'ensemble des participants. La première activité de cette feuille de route consistait à faire un état des lieux des activités de service à la communauté. Cet état des lieux a été fait par une équipe technique durant les mois de Juin et Juillet 2017 à travers une activité diagnostic dans l'ensemble des universités publiques et de quelques CRE.

A la suite de ce programme de terrain, l'équipe technique de réalisation du diagnostic a travaillé pour exploiter les données et analyser les informations recueillies.

Le rapport diagnostic a été validé lors d'un atelier de partage des résultats du Diagnostic tenu à Saly les 18 et 19 janvier 2018. Cette validation a permis aussi de dégager les grandes lignes pour l'élaboration du guide d'opérationnalisation de la mission de SAC.

Ensuite, iI a été mis en place un comité de rédaction du guide et un comité de validation de celui-ci. Le comité de rédaction s'est réunie les 13, 14 et 15 Mars 2018 et a proposé un guide.



Read full article on INNOVATION