Afrique:Technologies et innovation - Cy FY Africa dévoile les 10 leaders technologiques du continent

INNOVATION
Photo: Twitter/ORFonline

CyFy Africa 2018 - Tanger

Par Valentin Mbougueng

«Le choix d'organiser ce congrès à Tanger n'est pas anodin, Tanger est une passerelle civilisationnelle, culturelle et scientifique de l'Europe vers l'Afrique et détient l'un des centres technologiques les plus importants du continent africain », a souligné M. Ilyas El Omari

Le congrès sur la technologie et de l'innovation « CyFy Africa 2018 » qui se tient à Tanger, au Maroc, jusqu'au 12 mai, a été marqué hier, par une conférence de presse inaugurale qui a planté le décor de l'événement. Lors de cette conférence inaugurale de CyFy Africa 2018 organisé sous le haut patronage du Roi Mohammed VI par le ministère du Commerce, de l'Industrie, de l'investissement et de l'Économie numérique avec le conseil régional de Tanger Tétouan, Al Hoceima et en partenariat avec le centre d'études et de recherche indien, ORF, la liste des 10 pays d'Afrique les plus développés en technologie a été présentée.

Le Maroc arrive en tête de la liste en raison de son contrôle sur les exportations technologiques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord (45%), ainsi que la réalisation de plus de 10% de croissance annuelle dans les secteurs de la technologie de l'information et de la communication durant les cinq dernières années.

L'Égypte arrive en deuxième position grâce à la croissance rapide du secteur de la technologie et une moyenne d'exportations de plus de 3,5 milliards de dollars (environ 1 855 milliards de francs Cfa), soit un taux de croissance annuel de 9%. Le Kenya, qui bénéficie de l'initiative Silicon Savannah arrive en 3ème position. Le Nigeria, l'Ouganda, le Ghana, Madagascar, le Botswana, le Zimbabwe et le Rwanda complètent ce tableau.

La conférence de presse d'hier a été rehaussée par la présence de M. Moulay Hafid El Alami, ministre marocain de l'Industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'Économie numérique, de M. Ilyas El Omari, président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, de M. Faouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football, de M. Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l'Homme (Cndh) au Maroc, de M. Sunjoy Joshi, président du centre d'études et de recherches ORF et de M. Samir Saran, vice-président de l'ORF.

Selon le président de la région Tanger Tétouan Al Hoceima, Ilyass El Omari, CyFY Africa intervient au moment où la technologie est devenue un moteur clé de la croissance et de la création d'emplois sur le continent africain. Pour lui, l'accès àl' Internet est de plus en plus simple. Les données de la Banque mondiale qu'il a relevées indiquent, ainsi, que plus de 40% de la population mondiale à accès à l'Internet. Et sept pauvres sur 20 en moyenne disposent d'un téléphone portable. M.Ilyass El Omari a souligné par ailleurs que le développement technologique rapide en Afrique a conduit à la concurrence des entreprises internationales pour stimuler les investissements dans les pays du continent, d'autant plus que le marché des technologies de l'information n'est pas saturé et conserve des opportunités de croissance.

«Le choix d'organiser ce congrès à Tanger n'est pas anodin, Tanger est une passerelle civilisationnelle, culturelle et scientifique de l'Europe vers l'Afrique et détient l'un des centres technologiques les plus importants du continent africain », a souligné M. Ilyas El Omari qui a révélé avoir effectué la démarche auprès des organisateurs indiens lors de la 4ème édition tenue en Inde l'année dernière, afin que la cinquième édition se tienne en Afrique. « Ce qui n'était qu'un rêve est devenu réalité, et cette première édition en terre africaine, au Maroc, est déjà un grand succès puisque rassemblant nettement plus de participants que la quarantaine de personnes présentes en Inde en 2017 ». M. El Omari a par la suite rendu hommage au ministre El Halami, qui a par la suite pris l'engagement de faire aboutir ce projet.

Prenant la parole, le ministre Moulay Hafid El Alamy, a mis l'accent sur la stratégie du royaume pour minimiser les menaces électroniques qui se développent à un rythme accéléré. Il a également mentionné qu'une coopération entre le Maroc, l'Égypte et le conseil de coopération du golfe est active afin de promouvoir les développements technologiques entre l'Afrique et le Moyen-Orient. « Lorsqu'on regarde ce que l'Inde a réussi en termes de développement des technologies et d'innovation, on se dit que cette réussite est également possible en Afrique. Nous sommes à Tanger pour un partage d'expériences, pour apprendre les uns des autres, afin que les nouvelles technologies ne soient pas de simples gadgets, mais de véritables outils de transformation sociale dans nos différents pays », a conclu M. El Alamy.

La 5ème conférence CyFy Africa s'ouvre officiellement ce matin à Tanger en présence de nombreux experts et chercheurs du monde des technologies et de l'innovation, en provenance de diverses régions du monde.



Read full article on INNOVATION