Congo-Kinshasa: Martin Fayulu rouvre la brèche d'un dialogue et d'une transition de 18 mois

GOUVERNANCE
[La Prospérité] Comme Pierre reniant Jésus-Christ, Martin Fayulu Madidi ne cesse de nier et renier sa défaite à la présidentielle de décembre 2018. Et, par-dessus tout, il crie à qui veut l'entendre qu'il est le président élu et légitime de la RD. Congo, tout en soulignant, par ricochet, que Félix Tshisekedi serait nommé par Joseph Kabila qu'il considère d'ailleurs d'artisan du hold-up électoral.


Read full article on GOUVERNANCE